Permis conduite supervisée

Objectifs pédagogiques :
La conduite supervisée permet
- d’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale
et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser ;
- d’augmenter ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire ;
- un permis moins cher et plus sûr.
Prérequis :
-Avoir 18 ans.
Avoir réussi le code de la route.
L’accompagnateur doit être titulaire depuis au moins 5 ans du permis de conduire de la catégorie
B. Il ne doit pas avoir fait l’objet d’une annulation ou d’une invalidation du permis de conduire
durant les 5 années précédentes
Avoir suivi au préalable la formation initiale (20 heures de conduite).

Personnes concernées :
Le permis B permet de conduire des véhicules automobiles : -
- ayant un poids total autorisé en charge (PTAC) qui n’excède pas 3,5 tonnes ;
- affectés au transport de personnes ou de marchandises ;
- conçus et construits pour le transport de 8 passagers au maximum non compris le conducteur.
Durée :
Un rendez-vous préalable est conseillé entre le moniteur, l’élève et l’accompagnateur.
La période de conduite supervisée n’est soumise à aucune condition de distance ou de durée
minimales.
A la différence de l’AAC, la période de permis probatoire reste celle d’un permis B de filière
classique, soit trois ans.

Moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement :

Alternance de théorie et pratique.
Mise en pratique sur différentes situations de travail.
Véhicules équipés pour l’enseignement de la conduite.
Formateurs diplômés du BEPECASER ou du titre professionnel d’Enseignant de la Conduite et
de la Sécurité Routière (E.C.S.R).
Aires de manoeuvres privées.
Fiche de suivi et livret d’apprentissage.

Validation :
Permis de conduire B (si réussite à l’examen).

Modalités d’évaluation :
- Une évaluation initiale permettra de définir la durée et le volume de formation pratique.
- Une évaluation continue s’effectuera tout au long de la formation et sera inscrite sur le livret
d’apprentissage.
- Examen blanc avant le passage au permis de conduire.
d’apprentissage.
Examen blanc avant le passage au permis du conduire.

 

Programme de formation


MAITRISER le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul.

Connaître les principaux organes et commandes du véhicule, effectuer des vérifications
intérieures et extérieures.

- Entrer, s'installer au poste de conduite et en sortir.
- Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire.
- Démarrer et s'arrêter.
- Doser l'accélération e le freinage à diverses allures.
- Utiliser la boîte de vitesses.
- Diriger la voiture en avant en ligne droite et en courbe en adoptant allure et trajectoire.
- Regarder autour de soi et avertir.
- Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité.


APPREHENDER la route et circuler dans des conditions normales.
Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte

- Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation.

- Adapter l'allure aux situations.
- Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité.
- Tourner à droite et à gauche en agglomération.
- Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire.
- S'arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau.
CIRCULER dans des conditions difficiles et partager la route avec les usagers.
- Evaluer et maintenir les distances de sécurité.
- Croiser, dépasser, être dépassé.
- Passer des virages et conduire en déclivité.
- Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec
respect et courtoisie.
- S'insérer, circuler et sortir d'une voie rapide.
- Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense.
- Conduire quand l'adhérence et la visibilité sont réduites.
PRATIQUER une conduite autonome, sûre et économique.
- Suivre un itinéraire de manière autonome.
- Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie.
- Connaître les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer.
- Connaître les comportements à adapter en cas d'accident : protéger, alerter, secourir.
- Faire l'expérience des aides à la conduite du véhicule (régulateur, limiteur de vitesse, ABS,
aides à la navigation...).
- Avoir des notions sur l'entretien, le dépannage et les situations d'urgence.
- Pratiquer l'éco-conduite.

Examen du Permis de conduire
Examen et validation par l’Inspecteur du Permis de Conduire et de la Sécurité Routière.